Fleuret Solingen N°5 de Weyersberg

Fleuret Solingen N°5 de Weyersberg

Un fleuret N°5, c’est une arme d’entraînement pour un adulte d’environ 90cm. Il n’a jamais été utilisé dans de « vrais » faits d’armes. Afin de retracer son histoire, nous vous invitons à repérer les poinçons d’époque qui signifient énormément de choses. Ici, sur la lame, on peut lire « SOLINGEN » et « ACIER BEDEL », la marque « Tête de roi » et le numéro 5.

Solingen, un lieu renommé de l’arme blanche

Solingen, est une ville située en Allemagne dans laquelle se sont réunies deux familles : Weyersberg et Kirschabaum. Deux familles qui ont fondé la plus grande manufacture d’armes blanches encore en activité. Sur le site de la marque WKC (Weyersberg Kirschabaum Cie), on peut lire que leur méthode « Solingen » consistait à séparer les corps de métier par spécialité. Au lieu de traiter la fabrication en vertical du début à la fin par la même équipe, le traitement se fait en horizontal : chaque spécialité traite l’ensemble des épées puis passe à l’équipe suivante. Par cette technique, Solinguen devient une marque très réputée à l’international.

La marque tête de roi, une indication sur la fabrication

Depuis le début de cette description, nous parlons de l’entreprise Weyersberg. Nous l’évoquons car c’est le poinçon « tête de roi » qui en fait son signataire. Cette marque est déposée en 1774. En 1854, c’est Kirschabaum qui dépose sa marque et c’est « casque de chevalier ». En 1883, les deux familles se réunissent et la marque « tête de roi » disparait avec la création de la compagnie WKC.

Nous avons donc une tranche d’un peu plus de cent ans entre le début et la fin de cette marque : De 1774 à 1883.

Les aciers BEDEL, une fabrication française

Si l’annotation « Acier BEDEL » est gravée dans la lame du fleuret et qu’il est écrit « Acier » et nom « Sthal » ou « Steel », c’est déjà une indication en soit qui indique que l’arme était fabriquée pour être vendue en France. Bédel, c’était le nom d’un employé de l’aciérie Bérardière à partir des années 1816. En 1860 Bédel devient maître de forge et les aciéries de la Bérardière commercialisent un acier de qualité pour, entre autre, la fabrication d’armes sous la marque « ACIER BEDEL ». Il y a même une rue à ce nom à Saint Priest (banlieue nord de Saint Étienne).

C’est ainsi que nous pouvons dater le fleuret entre 1860 et 1883.

Replaçons-nous dans l’actualité Française de l’époque

Pour vous replacer dans l’actualité, à l’époque, on est dans la période de transition entre Monarchie constitutionnelle et république. Napoléon III était président de la seconde république entre 1848 et 1852. Après un coup d’état, il se nomme lui-même empereur en France jusqu’en 1870. Il est fait prisonnier en septembre et la troisième république est proclamée.

Année 1860 – 1883
  • 1
  • 5.7 K